fbpx
Sélectionner une page

Moins fatigué(e) et plus fort(e)

en breakdance avec 1 exercice !

Moins fatigué(e) et plus fort(e) en breakdance avec 1 exercice. Concretement cela vous permettra d’augmenter considérablement votre économie d’énergie et prévenir le risque de blessure. J’attache une importance particulière à l’anatomie du corps humain et à l’utilisation primaire de notre corps. Si on connaît l’utilité de chaque parcelle de ce dernier, nous pouvons alors exploiter au mieux ses fonctions en adaptant certains exercices.

Notre responsabilité !

J’estime que tout entraîneur ou coach de breakdance se doit d’avoir des connaissances minimales en anatomie afin de mieux adapter certains mouvements ou proposer des pédagogies adaptées à ses élèves ou à son propre corps.

Si l’on prend l’exemple de la colonne vertébrale (CV), sa forme est faite pour amortir les chocs et proposer au corps un socle sur lequel se construire. Ses différentes cambrures répartissent au mieux la charge que subit notre corps et donc augmente notre économie d’énergie et accroissent notre force.

Vous l’avez compris, aujourd’hui je vais vous donner un exercice qui aura pour but d’améliorer la conscience de votre corps dans la position la plus complexe possible. Maîtriser la position la plus dure afin que vous soyez en capacité d’appliquer cette technique sur n’importe quel mouvement. Vous augmenterez votre force, votre économie d’énergie et réduire le risque de blessure. Comme toujours, c’est l’objectif.

Le bon placement

Le bon placement de la CV vous permettra les différents avantages cités ci-dessus à condition qu’elle demeure dans son axe. Il existe plusieurs raisons qui font que la CV peut perdre son axe et donc vous empêcher d’en retirer les bénéfices.

Listons-les sans les détailler.

  • Déséquilibres musculaires (un membre plus musclé que l’autre) TRÈS présent dans le break
  • Rigidité musculaire (membre plus souple que l’autre) TRÈS présente dans le break
  • Faible conscience corporel (n’a pas conscience du bon placement) peu présente dans le break à condition de connaître ce que sont le bon et le mauvais placement.
  • L’objectif avec l’exercice qui vient est d’améliorer la conscience corporelle. On agira sur un seul des facteurs.

Pour les autres facteurs, voir mes précédents articles, ici et

Dans notre exemple peu ont conscience d’en avoir un mauvais. Contrainte quotidienne (posture du quotidien qui renforce un schéma moteur) si vous passez plusieurs heures par jour assis tel que les étudiants, employés de bureau, chauffeurs, etc.

Mauvaise posture… ?!

Vous avez obligatoirement des déséquilibres qui se sont mis en place. Ses différentes raisons, nous l’avons vu, favorise la mauvaise posture. Il existe plusieurs types de mauvaises postures. J’en citerai deux que l’on appelle hyperlordose lombaire et hypercyphose dorsale. On retrouve aisément un combiné de ces deux mauvaises postures chez les bboys et bgirls.

HyperCyphose (Dorsale)

L’hypercyphose peut être provoquée par un manque de tonus du haut du dos ou un tassement vertébral. Dans notre pratique il peut être lié au placement du dos requis sur des mouvements tels que coupole, back spin etc. Merci le déséquilibres ! La posture assise à aussi sa grande part de responsabilité sur ce plan. Mais les raisons peuvent être tout autre également.

HYPERLORDOSE (lombaire)

L’hyperlordose peut provenir de l’enlaidissement des psoas-iliaques muscles sollicités en permanence lors des powermoves. Sans étirement vous vous retrouverez avec un « creux » dans le dos, il peut également être provoqué par les postures du quotidien tel que les postures assises qui favorisent l’enlaidissement des psoas-iliaque.

Avec un bon travail de renforcement et d’étirement il est possible de diminuer grandement ces différentes postures pour avoir une meilleure économie d’énergie, une réduction de blessures et une plus grande force.

L’exercice !

L’exercice que je vous propose est de faire est l’handstand. Équilibre, perche, appelez le comme vous voulez. L’idée ici, est d’alterner entre un dos creux et un dos parfaitement plat. Vous verrez qu’il est aisé d’avoir le dos creusé. Cela vient de la pédagogie de certains professeurs lorsqu’il enseigne la marche sur les mains. Ils invitent leurs élèves à laisser les jambes tombées (avec le dos creux) pour créer un déséquilibre et donc se forcer à avancer. C’est une des raisons qui renforce ce mauvais schéma. Ce qui, de surcroît, participe à la complexité de l’exercice.

L’objectif sera de réussir à maintenir un dos parfaitement plat pendant au moins 1 minute. Si l’exercice vous paraît trop difficile, et je pense qu’il le sera pour la majorité d’entre vous, nous verrons certains exercices pédagogiques.

Cette majorité, j’en fais partie, je n’arrive pas encore à maintenir mon dos parfaitement droit en handstand sans mur, et ce pendant 1 minute. En revanche mon problème vient de la rigidité de mes psoas-iliaques (Muscles très sollicités dans les powermoves, et de mes épaules, j’ai longtemps pratiqué la musculation et ai accumulé des raideurs qui m’empêchent de réussir la chaise et autre mouvement… je travaille dessus actuellement. 🙂

Pour ce qui est des exercices je vous laisserai le soin de les regarder en vidéo à partir de…

Différentes étapes !

Commencer par ceux au sol sur le ventre et le dos. Tentez ensuite de maintenir votre dos droit en HEADstand [tête]. L’exercice devrait vous paraître plus simple. Rappelez-vous, l’objectif est de tenir au moins 1 minute. Si ces différents exercices vous paraissent simples, passer au Nose To Wall. Exercice que vous devriez pratiquer le plus souvent possible.

Consignes d’exécution.

  • Sur les mains à une distance d’une main du mur.
  • Placer orteils et nez en contact du mur uniquement.
  • Serrer les fesses et les abdos.
  • Tenez une 1 min 30 s.

Cette condition physique vous permettra d’augmenter considérablement la conscience de votre corps, renforcera vos épaules, vos abdos. C’est un exercice que tout bboy et bgirl devraient pouvoir tenir aisément 1 min 30 s. Vous n’y arrivez pas ? Aucun problème. Pratiquez le tous les jours, le plus souvent possibles dans la journée. Ne tenez que 1/3 voire 1/2 de votre temps max par essai dans la journée.

Exemple : je tiens au maximum 45 secondes. Faites alors 6 à 12 essais de 15 à 22 secondes dans la journée espacée de 45 min à 1 h.

Faites ça pendant 1 mois avant de changer de méthode pour augmenter votre max. Je vous garantis que vous progressez sur tous les mouvements du break. Car vous aurez acquis un gainage et une conscience du bon placement dans un des mouvements les plus complexes. C’est un exercice que j’utilise durant mes coaching et je vous garantis qu’il a toujours fait ses preuves. Il est compliqué, mais les résultats seront présents ! J’attends vos retours !

J’espère que cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à me dire dans les commentaires votre avis sur la question.

Si vous souhaiter être encadré dans votre préparation physique cliquez ici .

Medja

Télécharger gratuitement le livre !

Indique-moi l'adresse à laquelle je dois envoyer l'ebook.

Bonne lecture !

JE TESTE GRATUITEMENT LE COACHING 2P2B !

JE TESTE GRATUITEMENT LE COACHING 2P2B !

Faites-vous votre propre avis de ce coaching et passez au niveau supérieur ! 

Parfait ! Vous allez recevoir deux mails, vérifiez vos Indésirables et Spams !